Quels sont les atouts d’une personne ?

1

les deux voies de la vie professionnelle soient – supposément – sur le point de devenir la norme, les recruteurs méfiants continuent de camper sur les idées préconçues sur l’employabilité des personnes ayant des « carrières atypiques », notamment celle, considérée comme moindre, des candidats qui ont changé d’emploi. Cependant, ils ont d’autant plus d’atouts qu’ils ont suivi cette voie difficile. Et au milieu de l’élégant souffle de bébé avec une telle connaissance sosie, le converti est le joli coquelicot aux vertus insoupçonnées^^ Bien que

Lire également : Quels sont les différents types de compétences ?

A voir aussi : Quels sont vos atouts et vos motivations ?

Rationaliser le recyclage La plupart du temps, les publications sur le recyclage sont des conseils pour réussir à changer d’emploi. Ce dossier de tendances et d’actions (pour lequel j’ai été interviewé) a le grand mérite de voir le changement de profession sous un autre angle : celui de sa gestion par les employeurs et les organismes de formation.

Ainsi, il propose des moyens de « créer un dispositif vertueux pour le recyclage » des salariés » et « ne plus attendre que les personnes tombent au chômage pour développer leur employabilité », comme l’a souligné Bernard Gazier, économiste et professeur à l’université de Paris-1.

Il est certainement temps pour les entreprises de prendre conscience de leur propre intérêt à développer des plans de formation moins axés sur les compétences commerciales internes et plus ouverts en termes de transférabilité, afin non seulement de rationaliser le recyclage, mais également la mobilité interne et externe.

Pour ma part, j’ai eu le plaisir de répondre aux questions du magazine sur trois thèmes :

  • Pourquoi les entreprises craignent-elles les profils « reconvertis » ?
  • Les avantages de ces « reconvertis »
  • Sont-ils plus performants que les autres ?

Bonne lecture ! Tendances_et_actions_n_4

Rationaliser le recyclage : changer la façon dont les gens regardent ceux qui l’ont dirigée Rationaliser le recyclage signifie également une révision a reçu des idées sur ceux qui ont changé d’emploi. Parce que s’ils ont la peau dure, ils sont également une erreur de jugement de la part des entreprises/recruteurs, qui se privent ainsi d’employés potentiellement très motivés et performants. Et ce, même si 76 % des entreprises qui ont recruté des personnes en cours de recyclage sont satisfaites de leur choix.

* À l’autre bout du fil, ceux qui ont changé d’emploi craignent ce regard négatif et génèrent des croyances qui limitent leur retour à l’emploi. Concentrés sur la peur des idées reçues, ils oublient les atouts démontrés par leur carrière et peinent à les mettre en avant.

Il est donc temps pour chacun de changer de regard, de l’autre, de soi-même, de la relation au travail, car nous donnons à chacun une chance de développement professionnel, puisque tout le monde s’accorde à dire que les chemins linéaires sont voués à disparaître et que demain, tout le monde sera touché par un changement de profession. Et allons-y pour la métaphore bucolique que j’aime bien : ces qui ont changé d’emploi, ce sont ses fleurs sauvages dont on se méfie à première vue lorsqu’elles s’approchent du jardin, dès qu’il s’agit avant tout de mauvaises herbes : envahissantes, fragiles, puantes, bref ingérables. Et puis enfin, en y regardant de près, ils présentent tellement d’avantages qu’aujourd’hui, nous vous les vendons même dans des sacs pour transformer votre parcelle de jardin en un pré d’une incroyable diversité !

8 atouts de ceux qui ont changé de métier La liste des actifs présentée ci-dessous n’est évidemment pas exhaustive : chacun est une ligne de réflexion destinée aux entreprises d’une part et aux candidats d’autre part :

  • Recruteurs, entreprises, comparez vos croyances sur les personnes en cours de recyclage avec d’autres personnes possibles , pour éviter de passer à côté du candidat idéal en s’arrêtant aux préjugés.
  • Les candidats au recyclage, savent capitaliser sur les actifs inhérents à votre statut et les valoriser , plutôt que de gaspiller de précieux énergie craignant les idées préconçues des recruteurs, ce qui risque également de vous faire perdre confiance en vous et votre force de conviction.

N’oubliez pas : ceux qui ont changé d’emploi se démarquent à bien des égards et ont fait preuve d’un courage et d’une détermination admirables.

1- La capacité d’adaptation

Les candidats ayant suivi un recyclage s’adaptent rapidement : ils ont déjà vécu l’écart entre la formation académique et la réalité de l’entreprise et connaissent l’importance de cette adaptabilité, tant en termes de codes d’entreprise que en termes d’organisation, de méthode, de priorités, etc. ont changé d’entreprise une ou plusieurs fois et ont déjà été en mesure de s’adapter à différents environnements. Ils peuvent également avoir dû s’adapter à un environnement très différent au cours de leur formation.

Au final, ils sont donc moins susceptibles de s’enfermer dans des certitudes sur ce qu’ils doivent « faire » et sauront comment s’approprier plus rapidement les spécificités de l’entreprise.

2- Connaissance du monde des affaires

Suite logique du point précédent, les candidats reconvertis peuvent être débutants, ce ne sont pas des bleus et ils connaissent déjà le monde des affaires. Leur vie professionnelle antérieure les a souvent amenés à occuper des postes différents à différents niveaux hiérarchiques, ils connaissent les exigences et les difficultés de chacun. Ils seront opérationnels plus rapidement qu’un jeune dont les connaissances sont plus académiques ou académiques.

3- Compensation pour manque d’expérience

Les candidats repartent de zéro et manquent d’expérience. C’est ça. Comme n’importe quel débutant. Et ils ont postulé pour un poste, soit dit en passant. La différence est qu’ils tireront les leviers de leur efficacité et de leur évolution dans la motivation qu’une profession véritablement choisie confère, ainsi que les leçons apprises de leurs expériences professionnelles passées. C’est leur appétit pour le travail qui les rendra beaucoup plus intéressants qu’un simple employé compétent.

4- Motivation intrinsèque

Le métier qu’il a choisi prend tout son sens pour eux, il leur procure du plaisir et augmente l’engagement ainsi que la performance au passage. N’oublions pas que les comportements sont contagieux : l’enthousiasme, le désir, la motivation, le dynamisme d’une personne au sein d’une équipe sont un atout précieux pour l’ambiance de travail et l’efficacité collective.

En revanche, un métier qui prend tout son sens pour celui qui l’exerce lui donne confiance dans sa vie professionnelle, de ceux qui déplacent des montagnes. Ils ont déjà dévalé un tas de collines pour mener à bien leur projet, ils continueront à le faire pour mener à bien ceux de leur entreprise.

5- Compétences relationnelles

On craint souvent d’embaucher un reconverti plus âgé, qui va se retrouver avec des collègues plus jeunes. Certainement. Dans le même temps, le plus souvent, passer du temps avec des jeunes a été leur lot tout au long de leur formation. Il existe donc un il y a de fortes chances qu’ils aient plutôt développé des liens avec eux et compris comment interagir avec eux.

Non, tous les candidats au recyclage ne sont pas des paternalistes arrogants qui s’imaginent supérieurs à la prochaine génération et se feront passer pour mister/madame-je-sais-tout. Bien au contraire : la plupart du temps, partir plus ou moins à partir de zéro leur a enseigné une certaine humilité.

6- Compétences relationnelles (2)

Les candidats au recyclage, tout au long de leur parcours, ont tout entendu. Des amis qui veulent du bien qui leur expliquaient à quel point ils sont fous, aux reproches de ceux qui les ont estampillés « égoïstes », en passant par tous les préjugés sur l’irréalisme de son projet, les avertissements, les bons conseils à côté de l’assiette ou non sollicités etc.

Ils se sont retrouvés malgré eux à écouter, à entendre, à rassurer, à expliquer, à convaincre, avec patience et empathie pour ne pas finir par se mettre sur le dos de tous ceux qui les entourent. Ils ont ainsi démontré des compétences qui faciliteront non seulement leur intégration, mais aussi leurs interactions professionnelles au quotidien.

7- Âge

Dans la fourmilière des entreprises, les préjugés et la discrimination fondée sur l’âge sont particulièrement tenaces. Comme l’a souligné Frédéric Bretton dans son excellent article Applications seniors : comment présentez-vous votre âge ? , si l’on considère le nombre d’années restantes plutôt que l’âge du candidat, la perception est bien différente : le candidat a suivi une formation de recyclage et a 51 ans au lieu des 21 demandés ? Il lui reste donc 14 ans de cotisations avant sa retraite et il y a fort à parier qu’il sera plus fidèle à l’entreprise, car plus craintif à l’idée d’aller tester la couleur de l’herbe ailleurs… compte tenu des préjugés.

8- Résolution de problèmes

Ceux qui ont changé d’emploi ont tous une chose en commun : ils sont devenus des atouts dans la résolution de problèmes. Ils J’ai également pris goût à cela parce que c’est stimulant et gratifiant. Souvent, ils ont développé des trésors d’imagination et de créativité pour surmonter ou contourner les obstacles, trouver des solutions aux problèmes rencontrés en cours de route. Parce que l’affaire n’est pas sans embûches, sans détours et sans besoin d’improvisation. Ils sont donc créatifs, réactifs, adaptatifs et particulièrement doués pour trouver des solutions.

  • Le recyclage professionnel : l’art et le goût de la résolution de problèmes

9- Endurance, débrouillardise et détermination

Il s’agit d’une continuation du point précédent. Le recyclage est un processus long et exigeant. Ceux qui l’ont dirigée ont fait preuve d’engagement, d’endurance, de ténacité, de motivation. Ils ont fait le choix fort de renoncer à un certain confort financier et ils se sont adaptés à cette nouvelle vie.

Bref, ils savent ce qu’ils veulent et ont démontré une capacité presque extraordinaire à atteindre leurs objectifs et à faire leurs choix. Ils sont donc durable, créatif et volontaire. Ils ont souvent fait preuve d’une énergie et d’une débrouillardise illimitées pour mener à bien toutes les étapes nécessaires. Que demander de plus lorsque vous êtes une entreprise qui a besoin d’employés qui n’ont pas peur de se retrousser les manches et de passer au charbon de bois ?

  • Le doute, la réflexion, l’expérimentation, un triplet pour réussir votre recyclage !
  • Le recyclage professionnel : l’art et le goût de la résolution de problèmes

10- Connaissance de soi et fidélité

Entre les étapes qu’ils devaient franchir, les choix qu’ils devaient faire, les renonciations, les étapes, ils ont appris à bien se connaître et à connaître les talents naturels sur lesquels compter pour être efficaces d’une part, et pour maintenir leur plaisir au travail d’autre part. Ils sont également mieux à même d’exprimer leurs besoins et ont redéfini leur idée du succès : ils savent pourquoi ils sont là et comment y rester.

Enfin, ceux qui ont effectué un recyclage sont souvent de beaux profils avec plusieurs qualités et un voyage d’autant plus excitant qu’il les a emmenés là où ils voulaient se rendre, quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde. Donc si vous vous êtes reconverti, réconciliez-vous avec votre parcours et valorisez la direction qu’il a prise sans vous soucier des éventuels préjugés : vos atouts sont nombreux et ils parlent d’eux-mêmes… tant que vous en parlez;)

*Un nouveau regard sur le recyclage professionnel ?

Voir également

Ithaca, le premier influenceur français sur le recyclage professionnel Reconversion : Sylvaine Pascual dans « Nous sommes faits pour nous entendre » sur RTL Le doute, la réflexion, l’expérimentation, un triplet pour réussir votre recyclage ! Mécanisme de valorisation et de dévaluation deuxième volet de carrière, dans quelle direction ? L’estime de soi : reconnaître ses réalisations Le recyclage des personnes âgées à l’interne Le recyclage professionnel : la part de chance Changez de métier, changez de vie ! Rééducation professionnelle et limitation

croyances

Pour aller plus loin

Vous avez envie de vous reformer et vous souhaitez l’explorer ? Pensez au coaching. Pour plus d’informations, contactez Sylvaine Pascual