Qui doit cotiser à l’Agirc ?

2

L’ARRCO (Association for the Supplementary Pension Plan for Employees) et l’AGIRC (Association générale des institutions exécutives de retraite) sont des fédérations privées de fonds de pension complémentaires. Ils visent à terminer la retraite de base.

ARCO

L’ ARRCO, qui concerne plus de 18 millions de salariés et près de 12 millions de retraités, a géré le régime de retraite complémentaire pour tous les salariés du secteur privé, quel que soit leur statut (intermittent, apprenti, travailleurs, employés, techniciens, superviseurs ou même cadres) ou la nature et la durée de leur contrat de travail (CDD, CDI, etc.).

A lire aussi : Qui travaille dans un orphelinat ?

L’AGIRC

L’AGIRC couvre 4 millions d’employés de direction et 2,7 millions de retraités. Elle gère le régime de retraite complémentaire pour tous les cadres supérieurs. Ce dernier n’a contribué que sur la part des salaires au-dessus du plafond de la sécurité sociale. Les cadres assimilés pourraient également contribuer à l’AGIRC conformément aux dispositions de leur convention collective.

Le fardeau de l’affiliation de nouveaux employés à l’AGIRC-ARRCO reste la propriété de l’employeur.

A découvrir également : Comment travailler dans une agence immobilière ?

Depuis le 1er janvier 2019, ces deux fédérations ont fusionné leurs plans pour n’en former qu’une seule, l’AGIRC-ARRCO. Ce régime de retraite est obligatoire pour tous les employés du secteur privé et continue de fonctionner sur une base par point.

POINTS DE RETRAITE

Dans ce système de retraite par répartition, les cotisations versées par les travailleurs et les employeurs sont utilisées pour payer les pensions de retraite directement aux personnes âgées. La distribution instaure la solidarité entre les générations et les différents secteurs d’activité.

Les cotisations versées par les entreprises et les employés sont transformées en points de retraite. Ils s’accumulent tout au long de la vie professionnelle du salarié. Au moment de la liquidation du régime de retraite (départ à la retraite), le nombre de points, la valeur du point et l’âge du retraité déterminent le montant versé chaque mois.

OPÉRATION AGIRC-ARRCO

Ce sont des organes mixtes dont le conseil d’administration est composé des représentants des employeurs et des syndicats d’employés ou de cadres supérieurs. Ils organisent, réglementent et contrôlent le fonctionnement des institutions de retraite complémentaire en France.

L’ ARRCO et l’AGIRC fixent chaque année la valeur du point de départ à la retraite et le salaire de référence des employés et des cadres pour la retraite.

LIQUIDEZ VOTRE RETRAITE AGIRC-ARRCO

Depuis le 1er janvier 2015, la pension AGIRC-ARRCO n’est versée qu’en cas de cessation de toute activité professionnelle (salarié ou indépendant).

4 mois avant la date de départ souhaitée, le salarié peut contacter sa caisse AGIRC-ARRCO ou se renseigner auprès d’un service du centre d’information CICAS ou télécharger les documents de candidature directement depuis le site de l’AGIRC-ARRCO.

L’employé doit également fournir :

  • documents justificatifs, tels que :
    • carte d’identité, avis fiscal, livre de famille, IBAN, livret militaire ;
    • documents justifiant les périodes travaillées (fiches de paie, contrat ou certificat de travail) ;
    • documents justifier les périodes de chômage (certificat Pôle emploi) ;
    • certificats IJSS en cas de maladie ;
  • la reconstitution de sa carrière validée par l’AGIRC-ARRCO
  • l’impression de la période de carrière qui sera terminée les périodes non prises en compte lors de la vérification de son réapprovisionnement en carrière.