Situation de l’emploi : zoom sur le Tarn-et-Garonne

5

La crise apportée par le covid-19 n’a épargné personne ! En France, plusieurs entreprises ont crié faillite, plusieurs personnes sont parties en chômage technique… Particulièrement en Tarn-et-Garonne, alors que l’économie commençait à monter en perspective, le chômage s’est vu doublé en seulement un an. Dans le cadre d’une reprise, voici les secteurs qui recrutent le plus dans cette région, mais aussi en France.

Lire également : Puis-je refuser de signer un contrat de travail ?

Situation en Tarn-et-Garonne

Les chiffres sur l’emploi Tarn et Garonne, publiés en 2019 ont pourtant connu une belle envolée. Alors que l’année s’achevait sur une performance intéressante, dont une baisse du chômage de 2,8%, le Covid-19 a laissé place à une augmentation des sans-emplois de 6,8%. Bilan, ils étaient près de 27 000 demandeurs d’emplois dans le département. Cela fait de toute l’Occitanie, l’une des zones les plus touchées par la crise. Sans grande surprise, le secteur le plus touché est l’hôtellerie-restauration.

Heureusement, les entreprises démontrent une grande combativité, même dans un contexte des plus compliqués. Les recrutements reprennent malgré les nouvelles règles de l’emploi. Voici le classement des secteurs qui recrutent le plus dans le département.

Lire également : Quelles sont vos réalisations professionnelles ?

1 – Les services à la personne et à la collectivité

Ces postes d’emploi Tarn et Garonne sont très variés. Il peut s’agir d’une aide à domicile, d’assistance d’éducation, de garde d’enfants, de professeurs ou encore de moniteurs d’auto-école.

2 – Le secteur de la santé

On compte ici les aides-soignants, les infirmiers de soins généraux, déployés en maison de retraite ou pour les soins à domicile.

3 – Le secteur de la vente en magasins et en grande surface

Plusieurs opportunités d’emploi sont proposées dans le secteur du commerce alimentaire et des métiers de bouche. On peut également citer les employés de libre-service ou encore les postes de technico-commercial.

4 – Le secteur de la construction et du BTP

Il s’agit ici des postes de charpentier, de maçon ou encore d’électricien.

5 – Le secteur agricole

Ce secteur est assez particulier car son recrutement se fait selon les saisons.

La situation de l’emploi en France

Pour trouver un job en France, mieux vaut aimer la vente, la cuisine et le relationnel. Voici le top 3 des profils les plus recherchés dans l’Hexagone.

1 – Technicien informatique

Force est de constater que le secteur des nouvelles technologies ne figure pas parmi les activités qui recrutent le plus. Par ailleurs, il ne cesse de croître d’année en année. Sans grande surprise, la profession de technicien informatique apparaît en tête de liste des métiers les plus demandés.

Exercé en entreprise ou en consultant, ce poste a comme attribution l’installation d’un parc informatique, la gestion de son suivi ainsi que l’intervention en cas de panne. Cet expert est d’ailleurs essentiel à toutes les activités.

2 – Commercial

La vente est en tête de podium parmi les secteurs les plus prometteurs. Le commercial est chargé d’augmenter le chiffre d’affaires d’une entreprise, tout en prospectant auprès des clients et en développant l’activité.

Il existe plusieurs manières de devenir commercial. Généralement, le suivi d’une formation est nécessaire. Toutefois, certains préfèrent se tourner vers les grandes écoles de commerce après le bac pour disposer de solides compétences et savoir-faire.

3 – Préparateur de commandes

Le métier de préparateur de commande est un métier où l’on ne s’ennuie jamais. Entre cartons, palettes, colis et glacières, ce poste ne connaît aucun repos mais reste très utile à une entreprise. Ce professionnel est particulièrement recherché pendant les périodes de fête, notamment les périodes de Noël ou les périodes de vacances. Amazon montre l’exemple en effectuant un recrutement de masse dans ses locaux, avec près de 22 000 employés, dont la majeure partie étant des préparateurs.

Pour exercer ce métier, de solides connaissances et savoir-faire sont nécessaires. Généralement, une formation permet de rehausser le niveau de chacun, notamment le suivi d’une formation de niveau IV ou V. Il s’agit entre autres :

  • D’un CAP opérateur logistique ;
  • D’un CAP vendeur magasinier en pièces de rechange et équipement auto ;
  • D’un bac pro logistique.