Découvrir les meilleures opportunités pour se former en région Hauts-de-France

73

Au cœur de l’Europe, la région Hauts-de-France se distingue par son dynamisme économique et culturel. Cette région, en pleine mutation, offre un terreau fertile pour ceux qui cherchent à élargir leurs horizons professionnels. Avec son tissu dense d’universités, de grandes écoles et de centres de formation continue, elle propose un éventail d’opportunités pour se former dans divers secteurs. Que ce soit pour peaufiner des compétences spécifiques ou pour se réorienter, la région Hauts-de-France est un véritable carrefour de l’apprentissage et du développement professionnel, accessible à tous ceux qui aspirent à enrichir leur parcours.

Les dynamiques de formation en Hauts-de-France

Alignement des qualifications et compétences sur les besoins du marché de l’emploi : tel est le leitmotiv qui anime la Région Hauts-de-France dans ses efforts pour booster la formation professionnelle. Avec un nombre significatif de places de formation offertes (85 000 en 2022) et un taux élevé de sorties positives, la région met en évidence son engagement envers l’emploi et la formation. Les résultats sont là : plus de 68 000 entrées en formation ont été enregistrées la même année, dont 76% ont débouché sur une issue favorable, avec 60% en emploi et 16% en poursuite de formation.

A lire en complément : Pourquoi opter pour un cahier Seyès plutôt qu'un cahier ligné

La Région Hauts-de-France, acteur clé de cette dynamique, finance activement des programmes adaptés aux demandeurs d’emploi et aux entreprises. Ces dispositifs visent à améliorer les qualifications des travailleurs et à encourager la reconversion professionnelle. Par exemple, une formation à Calais peut ouvrir des portes vers de nouveaux horizons professionnels, témoignant de l’adaptabilité des formations aux contextes locaux spécifiques. Cela traduit une volonté ferme d’accroître l’adéquation entre formation et emploi, et de stimuler par là même le développement économique régional.

Les innovations dans les formations ne sont pas en reste. La région insuffle de nouvelles pratiques pédagogiques et des outils technologiques pour en accroître l’efficacité et l’attrait. Ce souffle innovant répond aux attentes d’un marché en constante évolution, nécessitant des compétences toujours plus pointues et diversifiées. La Région Hauts-de-France, par ses actions concertées avec le CPRDFOP, vise ainsi un objectif clair : propulser la formation professionnelle comme un vecteur incontournable de compétitivité et de croissance.

A lire également : Comment trouver sa voie dans le secteur immobilier ?

Zoom sur les secteurs porteurs et les formations associées

Dans le paysage économique des Hauts-de-France, plusieurs secteurs émergent comme particulièrement dynamiques en termes d’opportunités d’emploi. L’industrie, avec une présence forte de la construction automobile et des activités ferroviaires, ainsi que les domaines de l’hôtellerie, de la santé et de l’agriculture, se distinguent comme des secteurs qui recrutent. Pour répondre à ces besoins spécifiques du marché du travail, l’offre de formation s’adapte et se diversifie.

Le Campus ferroviaire industries automobiles et éco-mobilité, initiative remarquable dans la région, illustre parfaitement cette adéquation entre formation et emploi. Ce campus s’attèle à développer des programmes en phase avec les attentes des entreprises, préparant les apprenants aux nouveaux métiers et compétences nécessaires dans ces secteurs d’avenir. Cela inclut des formations pointues en matière d’éco-conception et de technologies propres, qui sont au cœur des enjeux de transition écologique.

De même, le Campus des métiers et des qualifications joue un rôle prépondérant dans l’accès à des formations spécialisées. À travers un réseau de partenariats entre établissements de formation et entreprises, il propose des cursus adaptés aux réalités professionnelles et aux innovations technologiques. Ces campus contribuent ainsi à forger une main-d’œuvre qualifiée, capable de soutenir la compétitivité et le développement économique de la région.

Pour les acteurs en quête d’orientation ou de reconversion, l’offre de formation en Hauts-de-France se présente donc comme un atout majeur. Elle permet de cibler les secteurs porteurs, tout en offrant des perspectives concrètes d’insertion professionnelle. La région se positionne ainsi en facilitateur de carrière, en tissant le lien entre les besoins du marché et les aspirations professionnelles des individus.

formation hauts-de-france

Accompagnement et financement de la formation en région

La région Hauts-de-France, consciente des enjeux liés à l’emploi et à la compétitivité économique, s’implique activement dans le financement de la formation professionnelle. Les chiffres clés révèlent que l’année 2022 a connu un afflux significatif de places de formation, avec 85 000 places disponibles et plus de 68 000 entrées en formation. Ces efforts se traduisent par une issue favorable pour 76% des participants, dont 60% trouvent un emploi et 16% poursuivent leur formation.

Les dispositifs d’accompagnement sont multiples et visent à renforcer les qualifications des travailleurs et à favoriser l’innovation dans les formations. Le Programme Régional de Formation (PRIF), soutenu par le Fonds Social Européen (FSE), offre des formations qualifiantes répondant aux besoins des demandeurs d’emploi. À cela s’ajoute Proch’emploi, une plateforme qui facilite l’adéquation entre l’offre et la demande de travail dans la région. Les acteurs locaux comme les GRETA et les lycées et établissements de formation jouent aussi un rôle essentiel en tant que vecteurs de l’enseignement professionnel et de l’acquisition de compétences.

L’entrepreneuriat et la création d’entreprise ne sont pas en reste. Les initiatives telles que celles portées par BGE Hauts de France encouragent et accompagnent les projets de création d’entreprise, soulignant l’importance de l’autonomie professionnelle dans le développement économique régional. Laurent Rigaud, Vice-président en charge de l’emploi, de la formation et du CREFOP, représente ces ambitions en assurant la liaison entre les besoins des entreprises et les aspirations des individus à se former et à innover.